mardi 6 mai 2008

12 rue Théophile-Roussel (12e arrondissement)


Voici une petite curiosité, à déguster avec gourmandise comme un joli bonbon !
Malheureusement, l’immeuble n’est pas signé. Tout ce qu’on peut en dire est qu’il est forcément postérieur à l’année 1904, date d’ouverture de cette très courte voie, située dans les abords immédiats de l’avenue Ledru-Rollin.
Pourrait-il s’agir d’un projet des architectes Charlet et Perrin, qui ont construit quelques édifices très plaisants dans le quartier ? Auquel cas, l’immeuble daterait de 1907 et aurait été construit pour M. Chossonnerie.


On ne signalera l’ensemble de la façade, malgré sa symétrie, que pour la variété des décrochements, la présence de briques vernissées, une amusante fenêtre axiale, coupant l’étage des combles. Mais c’est essentiellement son dessus de porte qui retiendra ici notre attention, avec son impressionnante tête de femme émergeant d’une glycine. Le réalisme du visage signale un évident portrait, auquel on ne reprochera qu’une expression un peu convenue. Néanmoins, la composition est belle et ne manque, ni de force, ni d’originalité. Malheureusement, le sculpteur, beaucoup plus discret que son œuvre, n’a pas daigné signer son travail. Dommage...

Aucun commentaire: