samedi 16 juin 2007

9 rue Le Tasse (16e arrondissment)


Louis Sorel peut être considéré comme l’architecte “jumeau” de Charles Plumet. Amis dans la vie, ils exposèrent en même temps à la Société nationale des Beaux-Arts. Ils firent aussi tous deux partie du petit groupe “L’art dans tout” qui, entre 1896 et 1901, se proposait - comme son nom l’indique -, de faire entrer l’art dans tous les domaines de la décoration intérieure. Ils eurent ainsi le même souci d’apporter un grand raffinement aux moindres détails de leurs créations, jusqu’à partager certains de leurs collaborateurs, comme Tony Selmersheim ou Dampt.
Sorel fut un architecte fécond. Il réalisa des immeubles, des villas et même de petits châteaux - comme celui de Pommery, à Reims, récemment restauré. On retrouve son nom un peu partout en France, et principalement à Trouville et à Neuilly-sur-Seine. Son style est très proche de celui de Plumet, dont témoignent amplement plusieurs de ses immeubles parisiens.


Exemplaire de cette gémélité est l’édifice qu’il construisit pour M. Périer, rue Le Tasse. La demande d’autorisation de construire fut publiée le 13 avril 1904, à une époque où Plumet avait depuis longtemps adopté la loggia à arcatures, si caractéristique de son œuvre. Sorel en reprit l’idée sans vergogne, et en fit l’élément décoratif principal d’un immeuble très bourgeois, à la symétrie bien rassurante. Néanmoins, il accorda un peu de couleur à sa façade, grâce à de vastes remplissages en brique rouge.

Le détail des ferronneries est admirable, autant que le travail de sculpture, d’une incomparable finesse. La porte d’entrée - qui fut toujours le morceau de bravoure des architectes de l’époque 1900 - propose une poignée particulèrement gracieuse, où deux salamandres se caressent tendrement.

Aucun commentaire: