jeudi 17 mai 2007

68 rue Boursault (17e arrondissement)


J’avoue mon ignorance : le nom de l’architecte Verdonnet m’était totalement inconnu jusqu’à la découverte fortuite de cet immeuble, adjacent au beau bâtiment de Simonet. Mais sa demande de permis de construire, publiée à la date du 10 septembre 1902, indique que Verdonnet en était non seulement l'architecte, mais aussi le propriétaire. Alors domicilié au n°72 de la même rue, il allait bientôt installer son agence dans ce nouvel édifice.












La façade, très étroite, est d’une assez belle fantaisie, alternant les effets décoratifs entre ses deux uniques travées. L’architecte y adopte certains traits caractéristiques de l’Art Nouveau, comme la belle base du grand encorbellement, ornée d’une ravissante tête de femme souriante, une amusante fenêtre en forme de champignon, d’agréables ferronneries, ou le charme très discret d'une sculpture ornementale d'inspiration florale.

L’édifice reste évidemment modeste. Il eut pourtant l’honneur de figurer dans les fameuses “Monographies” de Raguenet, indice qu’il n’était pas totalement passé inaperçu à son époque.

Aucun commentaire: