jeudi 17 mai 2007

1-5 avenue Mozart et 36-38 rue Bois-le-Vent (16e arrondissement)


Le programme n’était pas facile : construire trois immenses bâtiments, à l’entrée de l’avenue Mozart, et dominant un très large carrefour. C’est ce que désirait M. Castan, leur commanditaire, qui en fit publier la demande de permis, le 11 novembre 1909. De façon amusante, l’architecte raffiné qu’il avait choisi fut alors appelé “du Bois de Suberville”, et non Du Bois d’Auberville, comme il est bien indiqué sur les façades.













L’architecte s’est magnifiquement tiré de ce chausse-trappe en créant de puissantes scansions, sur ses larges façades, grâce à plusieurs travées en encorbellements, décorées de beaux occuli superbement fleuris, aussi abondamment que les larges gaines de ces saillies. Le sculpteur du décor floral, composé d’une infinité de variations autour de la fleur et de la tige de volubilis, est clairement nommé sur les murs : Seguin, qui signa aussi quelques-unes des plus belles façades du même arrondissement.
Les portes d’entrée signalent de beaux immeubles bourgeois, avec leurs grandes vitres protégées par de majestueuses ferronneries, et leurs poignées en bronze doré, créations remarquables d’équilibre et d’originalité.

Aucun commentaire: